10 meilleurs conseils pour l’estimation des ressources minérales

par | Juil 28, 2020

Chaque gisement minéral est unique et il existe un grand nombre d’éléments à considérer lors de la réalisation d’une estimation de ressources minérales, et certains élements sont plus importants que d’autres. Bien que les personnes compétentes/qualifiées de Micon puissent  aborder et mener une estimation de ressources sous plusieurs angles, les 10 conseils suivants résument généralement l’approche de Micon à l’égard de la conduite d’une estimation.

  1. La données sont la base du modèle de ressources. Rappelez-vous: « garbage in = garbage out! ». Ayez une approche critique des sources d’information, des unités, des données, des procédures de logging et d’échantillonnage, des méthodes d’analyse, et des protocoles d’assurance de la qualité et du contrôle de la qualité (QA/QC) et des résultats d’analyse des standards, blancs et duplicatas.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Faites une analyse statistique approfondie des résultats d’analyse bruts, en les regardant par catégories de sources de données, des types d’échantillons, des méthodes d’analyse, et comparez. Puis, faites la même chose par domaines géologiques en utilisant les échantillons bruts et composités.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Passez du temps à comprendre la géologie du gisement minéral en premier, et le reste suivra.

Source:  earthsci.org, 2020.

 

 

  1. Assurez-vous que les domaines géologiques soient construits en gardant en tête l’estimation et la stratégie de voisinage. Un domaine doit toujours honorer les données, connecter les points de donnée. N’inventez pas d’information: la simplicité est la sophistication ultime.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Les composites sont le cœur de l’ensemble du processus d’estimation des ressources minérales; ils doivent avoir une longeur adéquate, être declusterisés, être codés par domaine et écrétés si besoin est.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Géo-Statistiques. La géologie doit toujours être la première considération suivie de l’étude variographique. La géostatistique fournit des outils utiles pour décider des paramètres d’estimation et confimer l’interprétation géologique, mais, la géostatistique n’est pas la panacée de l’estimation de ressources.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. La taille du bloc ne doit être ni trop petite, ni trop grande. Le bloc représente les données spatialement (3D), mais l’erreur d’estimation est inversement liée à la taille du bloc. Anticipez, parlez avec les ingénieurs miniers: la taille du bloc doit soutenir la méthode d’extraction proposée.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Les données de densité sont essentielles, plus précisément la densité de masse. Assurez-vous d’avoir suffisamement de données pour chaque type de roche sur l’ensemble du gisement (stérile et minerai).

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Tous les modèles de ressources sont faux dans une certaine mesure, mais certains sont utiles. Vérifiez plusieurs foix l’ensemble des éléments, validez les résultats, corrigez et répétez, faites quelques ajustements au besoin, gardez en tête que le modèle de ressources est un art combiné avec la science, et n’est pas un calcul exact. C’est une estimation.

Source: Micon, 2020.

 

 

  1. Enfin, suivez le code de publication des rapports de votre juridiction; une «ressource minérale» peut seulement être qualifiée comme ressource minérale si elle a des perspectives raisonnables d’extraction économique, et elle doit par conséquent être limitée à la zone exploitable par une méthode d’extraction adéquate.

Source: Micon, 2020.

 

Chacun de ces dix meilleurs conseils sera expliqué plus en détail dans une série d’articles intitulés  «Journey to a Mineral Resource Estimate».

.

.

.

.

.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Opinion

VIEW ALL

Case Studies

VIEW ALL