Naviguer dans le paysage Environnemental, Social et de Gouvernance Partie 2 – Exploitation Minière Responsable

par | Mar 2, 2021

Dans un précédent article sur juin 2020 (lien), nous avons présenté les éléments clés du paysage environnemental, social et de gouvernance (ESG), et comment Micon peut aider les sociétés minières à toutes les phases et à toutes les échelles à s’engager dans des approches durables pour résoudre les problèmes ESG. Dans cet article, nous abordons le thème parallèle de l’approche «minière responsable», inextricablement liée à l’ESG, et discutons de ce que cela signifie pour les sociétés minières, leurs investisseurs et dans la pratique.

Le secteur minier est une industrie globale et nous entendons souvent parler de «changement systémique» – mais cela peut sembler lointain, en particulier pour les petites entreprises avec des géographies plus localisées. Néanmoins, l’approche de Micon consiste à travailler avec des participants individuels au niveau local, ancrés dans les économies locales, leurs communautés et l’environnement local, car c’est à ce niveau qu’il est possible de ressentir les effets négatifs ou positifs en termes environnementaux et sociaux. Ce qui est «responsable» à ce niveau devrait conduire l’action à court terme et ouvrira la voie à des gains à plus long terme en termes de durabilité économique, financière, technique, environnementale et sociale.

 

Alors, que signifie «exploitation minière responsable»?

Être membre responsable d’une communauté, d’une société, d’un pays (sur le plan commercial et individuel) peut signifier prendre des mesures qui «ne font pas de mal» ou qui considèrent les générations futures. La définition du développement durable de la Commission Brundtland (1987) est «un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Dans les années 80, le concept de responsabilité sociale des entreprises (RSE) est également apparu, incarnant une éthique de la «responsabilité» dans la pratique des affaires. La RSE est définie de différentes manières comme «un modèle d’affaires autorégulé qui aide une entreprise à être socialement responsable – envers elle-même, ses parties prenantes et le public», et plus récemment par la Commission européenne comme «la responsabilité des entreprises de leur impact sur la société». Cependant, la RSE en tant qu’outil est intrinsèquement faible en pratique car elle manque de mesures définissables de la performance et n’est pas soumise à une réglementation externe.

La conduite responsable des affaires (Responsible Business Conduct, RBC) est un autre terme, inventé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), décrit comme «apportant une contribution positive au progrès économique, environnemental et social en vue de parvenir au développement durable et en les effets négatifs liés aux opérations, produits ou services directs et indirects d’une entreprise « . Celà a un air de déjà vu, n’est-ce pas ?

La Fondation Minière Responsible (Responsible Mining Foundation) a décrit l’exploitation minière responsable comme «bénéficiant aux économies et améliorant la vie des gens, et respectant l’environnement des pays producteurs, tout en bénéficiant également aux sociétés minières d’une manière juste et viable» (www.responsibleminingindex.org).

Il est intéressant de noter que l’UE reconnaît que les petites et moyennes entreprises (PME – le type d’entreprise le plus courant dans l’UE) peuvent ne pas connaître ou utiliser les termes «  RSE  » ou «  RBC  », mais grâce à leurs relations étroites avec les employés, la communauté locale et leurs partenaires commerciaux, ils ont souvent une approche naturellement responsable des affaires. Micon observe bien cela dans l’industrie minière où, pour de nombreuses petites opérations, le processus par lequel elles atteignent leurs objectifs de responsabilité sociale est encore quelque peu informel et intuitif.

La figure 1 montre les domaines ou éléments imbriqués qui composent l’exploitation minière responsable.

 

Figure 1: Domaines de l’exploitation minière responsable

 

Intérêt des investisseurs pour l’exploitation minière responsable

Depuis le début des années 2000, plus de 2300 propriétaires d’actifs représentant 86 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion ont adhéré aux Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies qui les obligent à intégrer les facteurs ESG – éléments clés de «l’exploitation minière responsable» – dans leurs décisions. Le Global Sustainable Investment Review 2018, a indiqué qu’au début de 2018, il y avait 30 700 milliards de dollars d’actifs sous gestion pour l’investissement durable, soit une augmentation de 34% sur deux ans.

Compte tenu de ce changement important dans le comportement des investisseurs en matière d’ESG, il existe un consensus croissant selon lequel nous assistons au début d’un cycle d ’« investissement responsable » qui génère une concurrence pour le capital sur la base de bonnes performances ESG. En attendant, l’amélioration des normes de performance par l’industrie minière et les exigences de validation indépendante et transparente au niveau des sites vont dans le bon sens. Ils fournissent la base pour améliorer les performances dans l’ensemble du secteur, tout en aidant les investisseurs à faire la distinction entre les bons et les mauvais résultats pour déterminer où placer leur capital.

Pour attirer des financements à court et à long terme, une entreprise doit démontrer son engagement envers des pratiques minières responsables et durables.

Alors, comment faire ?

 

Initiatives en cours dans le monde minier responsable

 Le programme global est fourni par les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ONU-ODD) qui définissent des objectifs et des cibles pour un développement économique équitable, socialement inclusif et écologiquement durable. L’industrie minière est un contributeur potentiel majeur aux ODD et au Conseil international des Mines et des Métaux (ICMM) – représentant environ un tiers de l’industrie – et a fourni des orientations de développement durable pour le secteur afin de garantir que les investissements soient techniquement appropriés, solide sur le plan environnemental, financièrement rentable et socialement responsable (voir encadré 1). Ce thème a été récemment repris et élargi par de nouvelles initiatives, notamment la norme industrielle mondiale sur la gestion des résidus, dont l’ICMM était l’un des trois co-organisateurs.

 

Encadré 1: La portée des principes miniers de l’ICMM

Adapté de www.icmm.com/mining-principles

 

Il existe plusieurs autres cadres qui permettent à une entreprise de faire preuve de responsabilité – tels que le Global Compact des Nations Unies, le  Global Reporting Initiative (GRI), le Carbon Disclosure Project (CDP), les normes de performance IFC, les attentes de performance de l’ICMM, la norme ISO26000 sur la responsabilité sociale, les principes de l’exploitation minière responsable de l’or du World Gold Council (Responsible Gold Mining Principles, RGMP), The Copper Mark, ResponsibleSteel, Responsible Minerals Initiative, Responsible Gold Agreement, etc. – ainsi que ceux axés sur l’exploitation minière durable (ceux-ci ont été exposés dans le précédent article de Micon sur l’ESG en juin 2020 (lien). Cependant, cette pléthore d’initiatives peut prêter à confusion et augmenter le niveau de sophistication des outils pour rapporter la performance sans avoir le même degré d’améliorations fondamentales des impacts ESG sur le terrain dans la pratique.

 

Comment devenir plus responsable ?

 Micon supporte l’application des principes clés décrits ci-dessus, et cela signifie prêter attention à tous les aspects suivants à toutes les étapes du cycle de vie de la mine:

  • la dimension sociale: communautés affectées, droits de l’homme et développement social
  • gestion passée, présente et future: impacts environnementaux et sociaux, approche de la vie de la mine, conception de la fermeture et de la remise en état, lutte contre les sites abandonnés
  • capacité organisationnelle: identifier et corriger les faiblesses, créer et conserver les connaissances et l’expertise
  • gouvernance: rôle de l’État, alignements régionaux, législation, normes de performance, assurance
  • transparence et responsabilité
  • modélisation financière: intégration de coûts de gestion environnementale et sociale correctement calculés tout au long de la vie de la mine
  • sensibilisation et effort interdisciplinaires: encourager le partage interdisciplinaire des connaissances, la formation et le renforcement des capacités et une volonté d’engager et de promouvoir des conversations interdisciplinaires sur des sujets spécialisés tels que la biodiversité, le changement climatique, la gestion de l’eau
  • promouvoir, si possible, une approche de gestion systématique: cela implique une intégration verticale et horizontale des fonctions (planification, conception, construction, exploitation, supervision de la gestion) dans la vie plus large du cadre de gestion de la mine.

 

En conclusion

 Il est manifestement possible qu’un projet minier soit à la fois rentable et responsable. En effet, qui ne voudrait pas atteindre ces deux objectifs? Ne pas le faire est, par définition, irresponsable, une position sûrement difficile à justifier à quelque niveau que ce soit économique, technique, environnemental ou sociétal?

Micon s’engage à renforcer la capacité des sociétés minières à agir de manière responsable et à s’engager efficacement pour répondre aux demandes de gestion durable des sujest ESG.

Micon travaille avec les sociétés minières pour comprendre et intégrer des systèmes efficaces d’exploitation minière responsable dès les premières étapes du projet, afin de préparer fermement le terrain pour des résultats financiers, environnementaux et sociaux durables.. Dans le secteur minier, les questions environnementales et sociales sont toujours applicables! Une compréhension des principes de responsabilité tels qu’ils s’appliquent à l’exploitation minière peut faciliter les perspectives et les décisions nécessaires pour garantir une performance efficace en termes d’ESG.

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.