Naviguer dans le paysage environnemental, social et de gouvernance

par | Juin 16, 2020

Alors, qu’est-ce que l’ESG exactement ?

Nous nous habituons à entendre toute une série de termes rassemblés sous la bannière de « l’environnement, le social et la gouvernance » (ESG), y compris non seulement les éléments les plus évidents, mais aussi le développement durable, l’exploitation minière responsable, le permis social d’exploitation, les relations communautaires et la responsabilité sociale, l’approvisionnement local, la chaîne d’approvisionnement, les droits de l’homme, l’esclavage moderne, la transparence, la traçabilité, les énergies renouvelables et le changement climatique. Il peut sembler difficile, sinon presque impossible, pour les sociétés minières de justifier de traiter autre chose qu’un petit sous-ensemble de ces concepts, même dans le meilleur des cas, surtout au début du projet où les ressources et l’expertise se concentrent sur la géologie, l’économie et le financement de projets. Cependant, assurer un certain niveau de compréhension de ces questions aux premières étapes du projet peut mener à des gains d’efficacité et de valeur ajoutée importants à mesure que le projet évolue, en améliorant les avantages financiers, en réduisant les risques et, en fin de compte, en augmentant les chances de succès financier, durable sur le plan environnemental et socialement bénéfique.

Il est évident que la discussion sur les critères ESG est maintenant entendue clairement dans certaines parties du secteur minier et tout laisse à penser que cela ne fera qu’augmenter à l’avenir. Un large éventail d’intervenants de l’industrie des ressources minérales, y compris les investisseurs et d’autres intervenants de la chaîne d’approvisionnement des minéraux, subissent des pressions venant de plusieurs directions pour démontrer qu’ils accordent l’attention nécessaire aux critères ESG. Par conséquent, les sociétés minières doivent composer avec une multiplicité de cadres, de lignes directives et de normes contre lesquelles elles doivent démontrer leur conformité ou risquer de perdre leur source de financement et/ou de permis d’exploitation (qu’elles soient légales, environnementales ou sociales).

Les spécialistes de l’environnement et de la gestion sociale de Micon ont des décennies d’expérience, non seulement pour s’assurer que les projets miniers démontrent de bonnes pratiques de gestion et de permis environnementaux, de permis sociaux et de relations avec les parties prenantes, mais aussi pour assurer le respect de toutes les normes de performance applicables. Micon est de plus en plus impliqué dans l’élaboration de nouvelles normes et est très bien positionné pour fournir des conseils sur les approches durables pour aborder les questions ESG à toutes les étapes du cycle de vie du projet.

 

Contexte

Dans le paysage de plus en plus complexe de l’ESG d’aujourd’hui, il vaut la peine de prendre du recul et le temps de nous assurer que nous avons une compréhension commune des questions clés en jeu.

Le contexte global est fourni par le « développement durable » – défini pour la première fois en 1987 par la Commission Brundtland comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ». Toujours très pertinente, cette définition englobe à la fois le triumvirat économique-environnemental-social, mais aussi la nécessité d’une équité intergénérationnelle. Ainsi, bien que le secteur minier puisse apporter d’importantes contributions à l’économie locale, régionale et mondiale, celles-ci doivent être équilibrées avec les impacts environnementaux, sociaux et sanitaires à court et à long terme des sites et de leur environnement. Cela est bien sûr de plus en plus pertinent à la suite de la pandémie de Covid-19, où de nombreuses sociétés minières interviennent pour répondre, par exemple, aux besoins immédiats en matière de soins de santé et de sécurité, non seulement de leurs travailleurs, mais aussi des communautés dans lesquelles elles opèrent.

Au niveau mondial, l’importance critique du secteur extractif est reconnue, mais cela vient aussi avec le besoin de relever des défis importants (encadré 1).

Encadré 1 : Messages clés au niveau mondial (ex. Gouvernance des ressources minérales des Nations Unies)

Au niveau mondial, nous opérons dans un secteur qui est encore largement calomnié pour ses impacts environnementaux et sociaux négatifs perçus, mais qui travaille dur pour améliorer ses références en matière d’exploitation minière responsable ou durable. Et tandis que des exemples d’amélioration, de bonnes et de meilleures pratiques en matière de gestion et de performance environnementales et sociales sont promus, sur le terrain il y a de grandes variations dans la pratique qui continue de perpétuer les images négatives. D’après l’expérience de Micon, les efforts d’amélioration ont tendance à être partiellement ou mal rapportés et non coordonnés au-delà du groupe d’entreprises du Conseil International des Mines et des Métaux (ICMM). Cela augmente le besoin d’une meilleure collaboration dans l’ensemble du secteur (Micon reviendra sur ce sujet dans un prochain article), et met la pression sur tous les opérateurs pour qu’ils prêtent attention – et être reconnu comme prêtant attention – à ces critères. C’est là qu’une compréhension claire des cadres « ESG » et des attentes sociétales associées entre en jeu.

Quels cadres et attentes sont pertinents pour les performances ESG?

Le programme global est fourni par les Objectifs des Nations Unies pour le Développement Durable (UN-SDGs) qui fixent des objectifs de développement économique équitable, socialement inclusif et durable sur le plan environnemental. Lorsqu’elle est gérée de façon appropriée, l’activité minière peut contribuer en créant des emplois, en stimulant l’innovation et en apportant l’investissement et des infrastructures à une échelle susceptible de changer la donne sur du long terme. Si elle est mal gérée, l’exploitation minière peut entraîner une dégradation de l’environnement, des populations déplacées et une augmentation des conflits, entre autres défis. Ces attributs font de l’industrie minière un contributeur potentiel majeur aux Objectifs de Développement Durable (SDG) et l’ICMM a fourni des orientations en matière de développement durable pour le secteur afin de s’assurer que les investissements devraient être techniquement appropriés, respectueux de l’environnement, financièrement rentables et socialement responsables. Dans le même temps, si l’industrie minière ne participe pas ou si des entreprises individuelles se livrent à des activités qui contredisent les Objectifs, leur réalisation à l’échelle mondiale sera inévitablement entravée.

Les attentes spécifiques au secteur minier en matière de performances environnementales et sociales sont énoncées dans de nombreux cadres, lignes directrices et normes applicables aux investisseurs, aux opérateurs, aux organismes internationaux et nationaux, aux organisations non-gouvernementales et aux organismes de normalisation (voir les exemples de la Case 2).

Encadré 2 : Exemples (non exhaustifs) de l’éventail des cadres, lignes directrices et normes actuels qui traitent,
en tout ou en partie, des questions d’ESG dans les secteurs miniers

Soyez assurés, cependant, que l’on ne peut pas s’attendre à ce qu’un seul opérateur réponde à toutes ces exigences à la fois! Cependant, il est possible et souhaitable (et pourra peut-être devenir mandaté à l’échelle internationale) pour une entreprise d’être en mesure de démontrer, en utilisant une combinaison sélectionnée de cadres, comment ils répondent aux exigences ESG qui sont importantes pour leur entreprise et pour les communautés dans lesquelles ils opèrent.

 

Conclusion

La clé pour naviguer dans le paysage de l’ESG réside avant tout au niveau du conseil d’administration de l’entreprise, à partir duquel une stratégie efficace et une ligne directrice, comprenant la capacité et les ressources, peuvent être données le plus efficacement à cette question fondamentale. Mais la compréhension est également nécessaire aux niveaux régionaux et de gestion de projet; nous trouvons souvent des personnes bien informées au niveau du site qui sont des « champions » compétents pour les questions ESG et qui, avec des ressources et un soutien adéquat, peuvent délivrer de bonnes performances. Il est clair pour Micon que les entreprises qui sont des leaders dans ce domaine sont celles où la compréhension des nombreux avantages de l’atteinte de normes ESG élevées est au cœur de l’entreprise.

Cela dit, la navigation réussie au sein du paysage ESG ne sera aussi réussie que son maillon le plus faible, où que ce soit dans l’entreprise. Des systèmes et des ressources efficaces pour leur mise en œuvre doivent être intégrés dès les premières étapes du projet afin de préparer le terrain pour des résultats financiers, environnementaux et sociaux continus et durables.

Sans aucun doute, les objectifs ESG sont de plus en plus ambitieux. Le défi de Micon est de vous assurer de répondre à ces attentes, voire de les dépasser.

 .

 .

.

.

.

.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Opinion

VIEW ALL

Case Studies

VIEW ALL